Bonjour,

 

Mon absence sur ce blog pendant 10 jours est liée à de nombreux évènements. Certains ont dû entendre parler des chutes de neige en Isère la semaine dernière... Chez moi, 11 heures + 4 heures de coupure d'électricité puis 3 jours avec des micro-coupures, pas de réseau téléphonique ni fixe, ni GSM... Bref, une communication aléatoire !! Une vie autrement... Un rapprochement familial forcé pour se tenir chaud... Une soupe (heureusement je cuisine au gaz !!) chaude servie à 18 h à la lueur de la bougie (plus facile de faire manger des légumes à la lueur d'une bougie !!), des tonnes de jeux de société sortis dans la journée...

Pendant ces 10 jours, il y eut aussi un retour à la civilisation avec des rendez-vous importants dont je vous parlerai bientôt !

La neige s'en est allée et avec elle les problèmes d'électricité... Ouf !! Du coup, il m'a été plus facile de lire et notamment de terminer le livre qui m'a été confié dans le cadre du Match Littéraire de la rentrée organisé par Priceminister.

479x324_logo2_rentree-literaire2013

 

 

Je dois vous avouer que je n'ai terminé ce livre que ce matin. Il me faut rendre ma copie avant le 1er décembre !!

Ouf !! Just in time !!

 

Le livre qui m'a été confié est un livre de Serge Bramly, dont le titre est "Arrête, Arrête". Un roman dont la couverture nous emporterait vers l'histoire d'amour d'une fraîche jeune fille....  Je vous laisse la découvrir.

arrête

 

Ne vous laissez pas emporter par l'image de la couverture, à mon sens (ou alors je n'ai rien compris !!) elle n'est qu'une fausse piste !

Voici le résumé du livre :

"Peu de temps avant la fin de sa peine, un détenu en liberté conditionnelle coupe son bracelet électronique. Il dit adieu à sa fille et s'enfuit à Paris. Personne ne comprend la raison de cette cavale. Après seize ans de prison, Vincent semble avoir perdu la tête. Ou peut-être prépare-t-il un coup... 

Alors que la police le traque, il remonte les Champs-Elysées, les mains dans les poche. Le regard d'une femme le trouble. Une jeune femme pâle et languide, qu'il croit reconnaître, quelques heurs p lus tard, dans la pénombre d'un club échangiste où il trouve refuge...

Comment l'amour peut-il éclore d'un tel endroit ? Les sentiments brilleraient-ils d'un éclat particulier lorsqu'ils fleurissent au bord du gouffre ?"

 

Laissez moi vous parler de mon expérience de lectrice... Il s'agit d'un roman court. Les chapitres changent chaque fois que l'auteur change de point de vue par rapport à l'histoire. Chaque chapitre correspond donc à un regard, un lieu différent.

Une fois le livre terminé, je suis très nettement surprise de constater que le résumé représente en fait 90 % de la consistance du livre et la surprise est donc limitée... 

J'ai parfois eu du mal à entrer dans ses courts chapitres et je pense que ce n'est pas lié au style de l'écriture qui me paraît agréable. C'est en revanche lié au fait que le résumé a presque tout dévoilé et qu'au final ce roman qui tente de nous embarquer dans son suspens en délivre très peu. 

Vincent, le personnage central est néanmoins rendu intéressant. Le fait qu'on suivre ses derniers jours de son point de vue, puis de celui de la police, de sa fille ou de son frère, le rend très humain. C'est uniquement l'attachement au personnage qui m'a permise de me plonger dans l'histoire.

Parlons justement de l'histoire. Vincent est un homme mûr, en cavale. Il a sectionné son bracelet électronique après seize années de détention. Il erre dans une quête très floue tout au long du livre. Sa cavale le mène dans les lieux noirs de Paris et notamment une boîte échangiste qu'il a côtoyer naguère. 

Il rencontre alors une femme avec qui il vivra une histoire courte que j'ai eu du mal à croire... Amour ? Pas pour moi en tout cas... Le roman est trop court, trop technique et pas assez sentimental pour que je puisse respirer l'amour de cette furtive histoire. Néanmoins, cet épisode contribue à l'attachement qu'on récent pour Vincent. 

Le seul suspens de ce livre réside en son dernier chapitre, c'est pour cela que je ne vous le dévoilerai pas.

En résumé, ce livre est court et se lit facilement. Son résumé est trop étoffé pour permettre au lecteur de se plonger suffisamment dans un suspens que l'auteur semble vouloir créer. La fin est surprenante, sans plus. Les mots sont parfois crus, je dirai que c'est un livre masculin au fond. A tester sur mon homme.... La couverture n'a en mon sens rien à voir avec le roman, ne vous laissez pas tromper.

J'ai donné une note moyenne à ce livre car il ne m'a pas franchement convaincue : 11/20

 

Je vous souhaite une excellente journée et vous dis à très vite pour d'autres nouvelles !!